Votre rhume dure-t-il depuis plus de 10 jours ? Outre les écoulements typiques, le rhume se caractérise par les symptômes suivants : gorge irritée, mauvaise haleine, nez bouché, somnolence, sueurs nocturnes, toux sèche avec ou sans mucosités, voix nasillarde.

Ces symptômes se sont-ils aggravés ?

Ressentez-vous maintenant des douleurs faciales et oculaires, de la fièvre (39º et plus) et des maux de tête ? Produisez-vous une grande quantité de mucus vert et jaune ?

Dès lors, il y a de fortes chances que votre rhume se soit transformé en sinusite.

Mais il y a d’autres causes qui peuvent expliquer l’apparition de tous ces symptômes fort désagréables…

Les causes de la sinusite selon la médecine officielle

Les sinus sont des cavités – au nombre de 8 – localisées autour du nez. Vous en avez au-dessus et entre les yeux, sous les yeux (dans la région des joues) ainsi que derrière le nez (de part et d’autre du nez).

Ce sont ces cavités nasales qui se congestionnent et s’infectent en cas de sinusite.

Quelles sont les causes de la sinusite aiguë ?

Dans beaucoup de cas, tout commence avec un rhume ou encore une grippe.

Dans les 2 cas, il s’agit d’infections virales tandis que la sinusite est une infection bactérienne.

Pourtant, les 2 types d’infection peuvent cohabiter et c’est ce qui explique pourquoi la sinusite est souvent une complication de celles-ci.

En effet, lors d’un rhume ou d’une grippe, la résistance de vos muqueuses nasales face aux bactéries diminue fortement au bout de quelques jours.

L’infection bactérienne intensifie l’inflammation de vos muqueuses et,
en même temps, augmente la production de sécrétions nasales.

Apparaissent alors les symptômes décrits plus haut, qui caractérisent la sinusite
aiguë
.

Cette pathologie peut également s’expliquer par :

– le fait de vous être baigné dans une piscine contaminée ;

– le fait de sauter dans l’eau, les pieds les premier, sans vous pincer le nez (!) ;

– un abcès dentaire qui aurait infecté vos sinus ;

– un coup ou un choc qui aurait endommagé les os de votre nez ;

– un corps étranger, prisonnier d’une narine.

Quand la sinusite devient chronique…

Vous êtes un habitué des sinusites ?

Soyez vigilant. Une ou plusieurs sinusites aiguës mal soignées risquent
de créer un terrain propice à l’apparition d’une sinusite chronique.

Sans doute aurez-vous alors l’impression d’avoir un rhume qui s’éternise
et d’avoir le nez congestionné en permanence.

À cela s’ajouteront les manifestations suivantes :

– écoulements nasaux et postnasaux en permanence ;

– mal de gorge ;

– toux continuelle ;

– diminution marquée de votre odorat ;

– mauvaise haleine, etc.

Heureusement, la sinusite chronique ne produit pas des effets aussi brutaux que la sinusite aiguë.

Par contre, ne la laissez pas aller son petit bonhomme de chemin sans intervenir.

En effet, de sérieuses complications ne sont pas à exclure. Même si cela est plutôt rare, l’infection des sinus peut s’étendre vers les yeux ou le cerveau avec les conséquences que cela implique : abcès cérébral, méningite, perte de vision.

Notez que la sinusite chronique peut aussi être causée par :

– des allergies ;

– des polypes nasaux (tumeurs) ;

– une déviation de la cloison nasale.

Extrait du livre: « Ce que vous devez faire pour vaincre la sinusite » de Robert Denryck

(à suivre)

Pour en savoir plus sur les solutions proposées par la naturopathie écrivez-nous à info@etre-mieux-etre.com

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer